SUDALTERNE – Suivi de La Louve lovée
163
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-163,theme-stockholm,stockholm-core-2.0.5,woocommerce-no-js,select-child-theme-ver-1.1,select-theme-ver-6.4,ajax_fade,page_not_loaded,menu-animation-underline,fs-menu-animation-line-through,popup-menu-text-from-top,,qode_menu_,qode-single-product-thumbs-below,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive
Title Image

SUDALTERNE – Suivi de La Louve lovée

SUDALTERNE – Suivi de La Louve lovée

L’homme au nord, au sud la femme. Si la vie jaillit de cette position coïtale étrange, tombée dans une oreille dépravée, cette découverte donne la mort, le viol de la vie, le crime parfait.

Colonialisme, racisme, phallocratie, ethnocentrisme, et maintenant terrorisme intellectuel relayé par les grands médias et la désinformation, telles sont les blessures viscérales béantes laissées par l’agresseur. Un homme dénommé Wasp accompagné de son ombre chienne.

La petite abusée répond au prénom de Sudalterne car son regard émane du sud de son cœur. Elle grandira avec cette brisure invisible sur son visage, qu’elle taira.
Sa justice? Elle n’y songe pas. Elle sait qu’au cœur des cycles de la vie, il y a une absolue alternance des hémisphères qui lui rendra son statut maternel.

Ce recueil établit un parallèle entre deux trilogies : sur un carré de terre, la femme, le sud et la civilisation ; sur l’autre, l’homme, le nord et l’incivilisation. Ces deux mondes, berceaux de la dialectique de la vie, tantôt se télescopent et tantôt s’embrassent. Loin de l’hyménée, depuis quelques centaines d’années, nous assistons, muets, au plus terrible attentat à la pudeur perpétré par le boréal à l’encontre de son homologue outre hémisphère.

Editeur :

L'Harmattan

Collection :

Poètes des cinq continents

LITTÉRATURE POÉSIE

DATE DE PUBLICATION :

NOVEMBRE 2006